Le bilan psychomoteur

Avant d’effectuer des séances de psychomotricité , le psychomotricien va établir un bilan psychomoteur, celui-ci se passe en plusieurs séances. Le Bilan Psychomoteur consiste en un examen approfondi des difficultés et capacités de la personne.

Il peut se passer en une seule séance de plusieurs heures ou plusieurs séances suivant l’enfant.

Le bilan est composé de test normés, étalonnés; de questionnaires parentaux ( ou à destination des aidants) ainsi que de situations cliniques.

Les tests les plus couramment utilisés sont: la NEPSY II, la NP-MOT, le M ABC2, le Profil sensoriel de DUNN, la BHK, l’EMG, le BLR, le DF-MOT, l’EPSA…

Le bilan psychomoteur est utilisé afin:

  • d’objectiver les capacités et difficultés de l’enfant
  • contribuer si besoin à la pose d’un diagnostic
  • aider à la mise en place d’adaptations à l’école et/ou à la maison
  • de rassurer en relativisant une difficulté passagère,
  • ou orienter vers un thérapeute plus approprié

L’ensemble des observations rédigé sous forme d’un compte rendu est adressé au médecin prescripteur ainsi qu’aux autres thérapeutes qui suivent l’enfant lorsque c’est le cas après accord de la famille.

Il  s’intéresse à plusieurs domaines :

– Le comportement, la relation à l’autre, les capacités attentionnelles

– Le schéma corporel : représentation que chacun se fait de son corps et qui lui sert de repère dans l’espace. Il est édifié sur des données sensorielles et sensitives multiples, proprioceptives et extéroceptives.

– Le tonus et ses perturbations

  • tonus de fond
  • tonus d’action
  • contrôle postural

– La latéralité (usuelle, psycho-sociale, graphique…)

– L’espace :

  • L’orientation spatiale (possibilité de reconnaitre un lieu, de le situer dans l’espace, de se situer soi-même en rapport avec ce point de repère.)
  • La structuration spatiale (possibilité de reconnaitre et de réaliser des ensembles organisés, de partager l’espace, de le diviser en différentes parties).
  • L’adaptation spatiale (elle suppose une capacité de structuration et d’orientation).

– Le temps : rythme, vitesse, structuration adaptation…

– La motricité globale  (marche, courses, sauts, équilibre statique et dynamique, coordinations/dissociations…)

– Les coordinations/dissociations

  • coordinations bimanuelles
  • coordinations oculo-motrices

– La motricité fine, les praxies manuelles

– Les praxies idéomotrices, idéatoires

– Le graphisme

– Les praxies visuo-spatiales, constructives

Au bout de plusieurs séances un bilan d’évolution sera réalisé permettant de mesurer les progrès effectués et d’adapter si besoin les séances et les objectifs.